Heavenly Sweetness – Tribute to women

Heavenly Sweetness a été fondé en 2007 par Franck Descollonges, précédemment au marketing chez Virgin, et Antoine Rajon, anciennement directeur artistique du label Isma’a.

Ce label parisien récuse les codes fermés de l’industrie de la musique, préférant s’axer sur une vraie recherche musicale.

Il perpétue la quête initiée par les productions indépendantes du début des années 70, d’un jazz « spirituel », simple et intense, hérité des années pop et hippie autant que du be-bop.

—————————————–

« Enregistrés très rapidement mais dans des conditions techniques contemporaines, les albums du label gardent une fraîcheur et une imperfection volontaire, en rupture avec la pratique de ‘sur-production’ actuelle. Car, comme les albums des labels Strata East, ou Vanguard, les disques produits ou réédités par le label privilégient la Vérité de l’Instant à la fabrication savante.

En accord avec cette démarche de production où l’émotion prime sur l’analyse, notre politique éditoriale s’attache plus à la philosophie d’ouverture et de recherche du jazz qu’à ses codes et ses règles. Nos prochaines sorties se nourriront donc de folklore et de trances ancestrales comme de chanson ou d’électronique, fidèles au multi-kulti (melting-pot culturel) cher à Don Cherry.

Le label s’est fait un nom dans le monde du Jazz et de la musique noire en général grâce au succès d’Anthony Joseph, et la réédition de l’album « Music / Sangam » de Don Cherry ou sa série de réédition vinyle des perles du catalogue Blue Note.

Riche d’un catalogue de 50 références, le label est distribué au niveau mondial dans plus de 15 territoires dont le Japon et les USA. »

—————————————–

Aujourd’hui, Heavenly Sweetness propose une playlist « Women’s Voices » réalisée par Blundetto & Don Camillo en hommage aux femmes et à leur voix. Ces noms ne vous évoquent peut-être rien, mais sachez que Blundetto est un des programmateurs de Radio Nova.

La playlist est disponible gratuitement sur le site du label et c’est 45 minutes de délices :

Mahalia Jackson – “Summertime”
Cat Power – “Hate”
Esther Philips – “Try Me”
Ruth Brown – “I Don’t Know”
Myriam Makeba – “Quit It”
Olu Dara – “If Only”
Brazilian Girl – “L’Interprète”
Joya Landis – “When the Lights Are Low”
Nina Simone – “Plain Gold Ring”
Esther Philips – “And I Love Him”
Major Lazer – “Get Free”
Nagat – “Ana Bashar El Bahr”
Portishead – “the Rip”

C’est cadeau !

A Propos de : Benoît Larguier

Hédoniste dans l’âme, il contemple le monde au bord de sa terrasse. C’est avec un oeil avisé qu’il sait repérer les perles dans le flux d’informations incessant. Doué d’un sens du contact hors norme, il est de ces personnes qui vous font passer de bons moments. Mesdames, mesdemoiselles … messieurs, Benoît dit Boubou.

Sur le même sujet :



Les commentaires sont fermés.