Plonk et Replonk

PlonkReplonk11

 

Il était une fois Plonk et Replonk, deux trublions helvètes qui, pour se fendre la gueule, ont commencé à faire du détournement de vieilles cartes postales.
Le postulat est simple. Il consiste à repenser des visuels à une époque où Photoshop n’existait pas. Tous plus absurdes les uns que les autres les photomontages Plonk et Replonk ont réinventer la carte postale d’époque aujourd’hui.

Bonne nouvelle pour tout le monde Plonk a un vrai nom et visiblement Replonk aussi aka Hubert et Jacques Froidevaux…oui il sont frangins. Les deux suisses ont créé les éditions Plonk et Replonk en 1997 pour pousser le burlesque à son paroxysme.

Depuis ce temps là, ils ne se sont pas contenter de cartes postales et ont développé aussi une gamme d’objets d’inutilité publique comme ces superbes nains de jardins bétonnés ou la machine à couper les cheveux en quatre.

Le mot d’ordre de ce collectif est: le monde n’est pas sérieux. Compte tenu de leur façon de revisiter les faits historiques à travers de vieilles cartes postales, l’objectif est réussi!

Preuve de leur réussite, la récente exposition à l’Adresse Musée de la Poste qui est un petit peu la Mecque des philatélistes. Par ailleurs, La Poste française a passé une commande de 10 timbres made in Plonk et Replonk.

Toutefois si vous n’êtes pas trop branché timbre on vous propose un petit florilège de quelques cartes postales qu’on a aimé.

pl-re-lang-bois-elect

plonk-et-re-plonk,M26718

redim_proportionnel_photo

numc3a9risation0004

essence-diaporama

lac-diaporama

Les_centrales_de_demain_Plonk___Replonk_

article_0702GUIPARecole

29chaussette-archiduchesse

18fission-atome

05vacances-militaires
 

A Propos de : Benoît Larguier

Hédoniste dans l’âme, il contemple le monde au bord de sa terrasse. C’est avec un oeil avisé qu’il sait repérer les perles dans le flux d’informations incessant. Doué d’un sens du contact hors norme, il est de ces personnes qui vous font passer de bons moments. Mesdames, mesdemoiselles … messieurs, Benoît dit Boubou.

Sur le même sujet :



Les commentaires sont fermés.