Quit the Denial – Stop la Cigarette !

Quand une campagne de santé publique, comme celle contre le tabagisme, devient hilarante, c’est forcément plus intéressant.

Nos amis canadiens ont trouvé un angle d’attaque aussi drôle que percutant. La dernière campagne anti-tabac s’attaque non pas à tous les fumeurs, mais seulement aux fumeurs de mauvaise fois. Ceux qui diront : « non mais moi je fume que quand je sors ou quand je suis avec des copains ». On les appelle, outre-atlantique, les Social Smokers (fumeurs sociaux).

Cette campagne du ministère de la santé de l’Ontario a été orchestrée par l’agence BBDO Toronto et réalisée par les frères Perlorian. Les trois vidéos mises en ligne mettent en contradiction les propos, parfois ridicules, que peuvent tenir les Social Smokers.

Peut-on être un Social Smokers comme on peut être un Social Nibbler (grignoteur), un Social Farter (péteur) ou un Social Ear Wax Picker (que je traduirais par cueilleur de cirumen) ? La réponse semble évidente : imaginez quelqu’un qui dirais « non mais moi je ne pète qu’avec mes amis »…

Intitulée Quit the Denial (arrêtez le déni), c’est une campagne brillante que nous propose BBDO Toronto avec un humour très second degrés qu’on aime. Outre l’humour, c’est surtout l’angle d’attaque choisi qui séduit. De notre point de vue, c’est une petite révolution !

A ce jeu, les instances publiques françaises ont beaucoup beaucoup beaucoup à apprendre. En effet, notre chère France s’entête à payer souvent très cher des campagnes, osons le reconnaître, le plus souvent très mauvaises. Parmi toutes les mauvaises campagnes de prévention en France, celles contre le tabac et en faveur de la sécurité routière se disputent la palme d’or.

On se souvient tous de cette campagne de très mauvais gout sortie en 2011… mais si c’était une histoire de pipe ! Les visuels mettaient en scène des ados, clope au bec, forcés à fumer comme si on les forçait à tailler une pipe. Pour une campagne qui vise de jeunes ados, c’était très mal visé… si je puis me permettre ce jeu de mot !

La seule campagne française traitant du tabagisme qui, selon nous, relève un peu le niveau, fut la campagne menée par la SNCF : Stop aux incivilités! 

A Propos de : Benoît Larguier

Hédoniste dans l’âme, il contemple le monde au bord de sa terrasse. C’est avec un oeil avisé qu’il sait repérer les perles dans le flux d’informations incessant. Doué d’un sens du contact hors norme, il est de ces personnes qui vous font passer de bons moments. Mesdames, mesdemoiselles … messieurs, Benoît dit Boubou.

Sur le même sujet :



Les commentaires sont fermés.